Présentation du master juriste d’affaires de l’ESAM

Vous êtes titulaire d’un diplôme de niveau bac+3 en droit et souhaitez poursuivre vos études pour pouvoir prétendre à des postes plus valorisants ? Le master juriste d’affaires est fait pour vous ! Proposée par l’ESAM, la Grande École du Management, de la Finance et du Droit, sur les campus de Paris et de Rennes, la formation Master of Science Juriste d’Affaires s’adresse aux jeunes qui ambitionnent d’intégrer les directions juridiques d’entreprise, des cabinets conseil et d’avocats d’affaires.

Un diplôme reconnu

Le master juriste d’affaires de l’ESAM a été conçu pour former des juristes de haut niveau capables de traiter des dossiers complexes en droit des affaires. La formation prépare à un large éventail de professions juridiques liées au monde des affaires. Si vous êtes diplômé d’un Bac+3 ou d’un Bac+4 en droit et que vous souhaitez apprendre à jongler entre les fondamentaux juridiques et les compétences managériales, ce diplôme est fait pour vous. Cette formation délivre un titre certifié Juriste d’affaires inscrit au RNCP au niveau 7.

Master juriste d’affaires : les compétences visées

Au terme de leur formation, les étudiants auront acquis des compétences nécessaires pour l’étude et le traitement de dossiers complexes, relatifs à différents enjeux (propriété intellectuelle, financement, investissements….). Cette formation leur permet également de développer des qualités et des compétences en matière d’analyse, de rédaction et de présentation de manière à répondre aux attentes et exigences de leurs futurs employeurs.

Ces derniers sont, en effet, en quête de profils maîtrisant les risques financiers, techniques, humains et réglementaires relatifs au développement de leurs activités commerciales. Ils sont également animés par la nécessité de consolider la place des Directions juridiques au sein de leur organisation, sur fond d’internationalisation et de digitalisation des activités commerciales.

C’est ainsi que les directions juridiques revêtent une importance stratégique pour les directions générales. Dans ce contexte, les entreprises souhaitent s’appuyer sur des spécialistes, issues d’une formation pointue et de haute qualité telle que le master juriste d’affaires de l’ESAM.

En quoi consiste la profession de juriste d’affaires ?

Élément indispensable de la stratégie d’entreprise, le juriste d’affaires joue un rôle de conseiller qui apporte son expertise et ses conseils à l’entreprise pour trouver des solutions adaptées aux questions d’ordre juridique (acquisitions, contrats, partenariats, contentieux). Il a pour mission principale de servir et défendre les intérêts de son employeur, en le renseignant notamment sur des mesures et des procédures telles que la mise en demeure, l’assignation en justice, la résolution de litige, etc. 

Il lui revient également de s’assurer de la légalité des contrats et participe à la prise de décisions commerciales et financières. La rédaction des actes juridiques et l’accomplissement des démarches auprès d’organismes publics ou privés figurent parmi les missions qui lui sont confiées par son employeur.

Pour être en mesure de mener à bien ses différentes missions quotidiennes, le juriste d’affaires doit s’appuyer sur une solide formation en droit des affaires, mais pas que ! Il doit également justifier d’excellentes capacités rédactionnelles, ainsi que d’un sens relationnel très développé. En plus des compétences techniques et du savoir-faire dont il doit disposer, le juriste d’affaire est censé être doté d’importances qualités transversales, ou soft-skills, telles que : la rigueur, la capacité d’adaptation, l’autonomie, la discrétion, etc.

Les débouchés du master juriste d’affaires de l’ESAM

Les titulaires du master juriste d’affaires de l’ESAM parviennent à réussir rapidement leur insertion professionnelle. Et pour cause, ce diplôme de haut niveau bénéficie d’une excellente réputation auprès des employeurs.

Au terme de votre formation, vous pourrez, ainsi, exercer des métiers tels que :

  • juriste d’entreprise ;
  • juriste d’affaires ;
  • juriste fiscaliste ;
  • juriste d’achat ;
  • responsable juridique ;
  • consultant juridique ;
  • Juriste contentieux/conformité ;
  • gestionnaire de patrimoine ;
  • conseiller en patrimoine ;
  • etc.

Laisser un commentaire