La comptabilité et les nombreuses opportunités pour les jeunes diplômés

Aujourd’hui, en France comme à l’international, les métiers de la comptabilité et de la gestion ont de bonnes perspectives d’avenir. Ils se sont largement automatisés sur les opérations en comptabilité telles que l’analyse de donnée, les conseils auprès des clients en cabinet, ce qui laisse prévoir de nombreuses opportunités pour les jeunes diplômés.

Comme tout secteur professionnel, l’accès aux métiers de la comptabilité exige des profils très bien formés, compte tenu surtout du caractère sensible de la profession.

Pour travailler dans la comptabilité, il existe trois niveaux de formation essentiels, chacun préparant à des métiers bien spécifiques : DCG, DSCG et DEC. Le dernier diplôme du trio est le DEC préparant ainsi au métier d’expert comptable.

A la découverte du DCG (Diplôme de comptabilité et gestion), le premier diplôme de la comptabilité.

Qu’est-ce que le DCG ?

Premier diplôme en comptabilité et gestion, le DCG permet d’obtenir un diplôme en comptabilité de niveau bac+3 reconnu par l’État. Il a, depuis 2008, remplacé l’ancien DPECF et le DCF et porte sur l’enseignement des compétences de base dans la comptabilité et la finance d’entreprise.

Cela dit, si la formation dure 3 ans post- bac et accessible après l’obtention d’un baccalauréat, elle s’adresse également aux titulaires d’un diplôme de niveau bac + 2 (BTS, DUT,…). La procédure d’admission au DCG est, cependant, très sélective. Les candidats adressent un dossier de candidature à l’école visée et ceux qui sont jugés admissibles à la formation après l’étude des dossiers passent un entretien très particulier. Enfin, le diplôme se veut être plus professionnel  et international que ses prédécesseurs.

À lire également :
BTS CG : le diplôme d’entrée pour la voie de la comptabilité
Le Master « Comptabilité, Conseil et Audit » de la Paris School of Business

Une fois le DCG en poche, que faire ?

Les titulaires du DCG peuvent prétendre à des postes de management dans les secteurs de la comptabilité générale et analytique, finance, gestion de trésorerie, conseil juridique et fiscal et bien d’autres, que se soit en cabinet, en banque ou en entreprise. Par exemple, ils peuvent accéder à des postes de comptable, de consultant, de trésorier, d’analyste financier, etc. Après quelques années d’expérience, ils peuvent évoluer vers des postes d’auditeur, de contrôleur de gestion, entre autres.

Les lauréats de la formation peuvent décider aussi de poursuivre les études pour tenter d’obtenir le second diplôme de la comptabilité : le DSCG (Diplôme supérieur en comptabilité et gestion), niveau bac+5.

Laisser un commentaire