Les écoles de commerce augmentent leur prix d’année en année !

Major prépa est un site web tenu par des élèves issus des écoles de commerce les plus prestigieuses de l’Hexagone. En 2015, le site a lancé une enquête annuelle pour analyser la hausse des prix des écoles de commerce. L’enquête avait alors déclenché une tempête médiatique et le coup de gueule de nombreux étudiants. Cette année, le site récidive et les réactions pourraient être les mêmes. Explications !

Les frais de scolarité revus à la hausse

S’inscrire aujourd’hui en école de commerce, c’est le parcours du combattant, non seulement pour le rythme et l’investissement personnel, mais également pour le coût de la scolarité qui, dans les écoles les plus réputées, fait presque peur ! L’édition 2016 de l’étude réalisée par Major Prépa a soulevé à nouveau la polémique, d’autant plus que les frais de scolarité dans la plupart des ESC ont augmenté largement par rapport à 2009. A cette époque, les étudiants payaient environ 23 000€ contre les 35 000€ qu’ils payent désormais et les écoles plus prestigieuses sont encore plus chères ; HEC Paris, l’ESSEC, l’ESCP Europe ou encore l’EDHEC et l’EM Lyon coutent en moyenne entre 41 000€ et 45 000 € pour trois ans. HEC a d’ores et déjà annoncé que la scolarité complète coûtera 44 000€ dès la rentrée 2017 et l’EM Lyon a augmenté les frais de scolarité pour ses formations de 17,3 %. L’EM Strasbourg, quant à elle, a augmenté son coût de 19,2 % mais reste malgré tout, l’une des écoles les plus abordables avec 28 828 euros pour le cycle de trois ans d’études.

Des solutions alternatives pour le financement

Pour contrer la nouvelle situation, les étudiants désireux d’intégrer une école de commerce se doivent de creuser pour trouver des solutions, et les écoles conscientes que cette augmentation générale des frais de scolarité pourrait devenir une arme à double filon si le nombre d’étudiants diminue considérablement, ont commencé à chercher aussi des solutions alternatives de financement, aux côtés du système alterné et les traditionnelles bourses, prêts ou jobs étudiants. De ce fait, l’EM Lyon a lancé un dispositif dénommé « L’école dans l’entreprise » en partenariat avec Addeco. Cette solution consiste, pour la rentrée prochaine, d’envoyer 125 étudiants en alternance pendant leur deuxième année dans une entreprise proposée par Adecco. Payés entre 80 et 100% du smic en statut de CDI intérimaire, ils pourront financer la moitié de leurs études, mais devront rester dans l’entreprise pendant deux ans après l’obtention de leur diplôme. Par ailleurs, l’école a également signé un partenariat avec StudyLink, une plateforme virtuelle de prêts entre particuliers destinés aux étudiants. Finalement, le site Eduklab, quant à lui, propose du crowdfunding pour le financement participatif de la formation des étudiants. En effet, pour la bonne cause, toute solution est bienvenue !

Laisser un commentaire